Témoignage

Elodie a vécu la manipulation à propos de son IVG.


manipulation ivg

“Aujourd’hui je voudrais vous raconter mon histoire. ça se passe le 17 juillet, j’appelle mon conjoint pour lui dire que je ne me sens pas bien et je raccroche. Je vais directement chercher un test de grossesse.
J’en fais un, il est positif. 2 heures plus tard je vais rechercher un autre test de grossesse. Il est aussi positif et là je m’effondre en pleurs.
J’appelle mon conjoint et je lui dis que je suis enceinte. Il me dit qu’il est content, il rigole, me dis que je ne devrais pas pleurer. Mais, arrivés à la maison, on en parle et il me dit qu’il n’est pas prêt, qu’il a des projets et qu’il ne veux pas d’enfant.
ça a été un coup dur pour moi car mes parents étaient déjà au courant.


Et mes beaux-parents m’ont littéralement dis d’avorter même s’ils n’ont pas employé ces mots.
J’ai voulu le quitter. J’ai voulu partir. J’ai voulu m’enfuir. Je suis restée sans voix.
J’ai tellement pleuré…Il y avait tellement de haine qu’en fait je me suis faite baratiner par ses parents et par lui.
J’ai donc pris le rendez-vous pour avorter par médicament. Mais tout n’est pas évacué…il me reste une en rétention : Aujourd’hui je regrette j’en pleure, je suis dépressive, je n’ai plus goût à la vie.
J’ai envie de le quitter. J’ai envie de rester. En fait je sais même pas quoi faire : j’ai envie de lui faire payer, mais payer à un tel point ! J’ai envie de le faire souffrir. Je suis complètement perdue. J’y pense tous les jours toutes les heures toutes les minutes toutes les secondes. En fait il m’a détruite
Ils n’avaient pas le droit de me dire d’avorter (…), ils avaient qu’à assumer en fait.Encore si je n’avais pas pris la pilule. Mais là je prenais la pilule donc pour moi c’était le destin !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *